Alimentation en compétition: barres et gels, comment, quand et combien

Alimentation en compétition: barres et gels, comment, quand et combien

La principale distinction que KeForma a développée au cours des années est dans le choix du gel: à base de glucose seulement pour son absorption rapide; à base de maltodextrine pour avoir une absorption diversifiée; avec du fructose et de la maltodextrine avec addition de café, de bêta-alanine et de vitamine C.

Les barres

Les barres Ke Forma comme intégration solide dans la course, sont disponibles en deux versions: Ke-Carbo avec des céréales soufflées à base de pâte d’amande pour fournir des glucides, mais aussi des bonnes graisses utiles lors d’efforts prolongés d’intensité moyenne (aérobique comme l’ultra-endurance sports); le fruit Ke-Carbo qui, avec un mélange de Vitargo (maltodextrine encore plus rapidement assimilable en faible concentration en eau), de glucose et de fructose, maximise la restauration du glycogène dans des efforts prolongés de haute intensité dans lesquels nous devons récupérer rapidement les glucides

Les gels énergétiques

Il est important de comprendre quel gel ou barre est le mieux adapté à nos besoins, en fonction du type d’effort et des conditions climatiques dans lesquelles nous allons effectuer notre performance, ainsi que d’évaluer la durée de celle-ci.

Si nous devons nous nourrir pendant les périodes chaudes et humides, je recommande d’utiliser seulement GEL dans le cas d’efforts de moins de 6 heures parce qu’ils sont plus liquides et plus appropriés pour rester dans les normes d’absorption idéales associées à l’eau.

Chaque gel doit nécessairement être accompagné de 200-300ml d’eau en fonction de l’état de transpiration de l’athlète et doit être consommé toutes les 30-45 minutes d’effort.

Cela parce que dans des conditions chaudes, le métabolisme augmente comme si nous étions exposés à un froid intense, avec en plus le problème que la transpiration élevée rend l’absorption des macronutriments compliquée comme le sont les glucides.

Pour des efforts de plus de 6 heures, lorsque le rythme est donc plus doux, l’intégration (à la discrétion de l’athlète) peut également être recommandée avec une barre solide alternant avec un gel, afin de fournir également de la graisse (mais toujours en petite quantité ) pour les efforts qui deviennent plus aérobiques.

Les gels, préférables en saison chaude, devraient donc être les MALTOGEL qui accélèrent la vidange gastrique en soustrayant moins d’eau au corps pour être absorber, en l’alternant avec du gel contenant de la caféine (si toléré par l’athlète) pour maintenir un haut niveau de concentration mais aussi parce que La caféine même a montré des mécanismes intéressants qui, au niveau gastrique, accélèrent l’absorption des glucides.

Tout cela doit clairement être personnalisé et déterminé avec l’athlète, comme je fais avec mes collaborateurs du Strategic Nutrition Center, en évaluant également le composant d’hydratation intracellulaire avec des tests en plein air avec des tests BIA spécifiques après des efforts répétés au cours de la même séance.

Tout cela sert à comprendre si ce qui est mangé et bu est fonctionnel ou non à la performance physique et à établir ensuite la quantité, le type et le moment de la prise de compléments alimentaires tant à l’entraînement que dans la course.

Conclusions

En été, consommer donc des gels à base de carbo différents (maltodextrine, fructose) et, avec une chaleur et une humidité croissantes, buvez autant de liquide que possible pour favoriser l’hydratation et l’absorption des substances. Bien que, il est conseillé de prendre des barres Ke Forma seulement après 6 heures si l’athlète a besoin de mâcher.

En hiver, les barres sont parfaites pour l’intégration pendant les longues sorties, où il y a des arrêts ou pendant la fin d’un temps où il passe au moins 10 minutes avant la prochaine activité physique

Cependant, nous devrions boire au moins 200-300ml d’eau (selon la chaleur et l’humidité) juste avant et dans les 10 minutes qui suivent la prise; et je précise SEULEMENT DE L’EAU car si nous accompagnons notre prise iso- ou hypoxonique de gel ou de barre, nous rendrons la solution bue hypertonique et donc NON plus optimale pour l’absorption d’énergie et d’eau que nous voulons introduire, ralentissant ainsi la vidange gastrique, digestion qui diminue donc la force et la performance chez l’athlète.

Rappelons également que dans les sports d’endurance, il est utile de manger au moins 50-60g de glucides divisés en 25-30g hydratés AVEC DE L’EAU SEULEMENT comme indiqué ci-dessus, après 30-45 minutes et en fonction de l’intensité de la performance (plus elle est élevée plus nous devons manger), en sirotant régulièrement ISO ou tonique IPO entre les fournitures.

Les barres énergétiques et les gels KeForma respectent toujours le contenu de 25-30g par portion afin de faciliter leur prise et leur utilisation pendant la performance.

Dott. Lorenzo Bergami

 

X